LA MARMOTTE

La Marmotte des Alpes fait partie de la famille des Sciuridae   (comme l'écureuil). On peut  l’observer  en montagnes à partir de 1000 m et jusqu’à environ 3 000 d’altitude, dans les alpages ensoleillés entre pierres et éboulis.

 

La Marmotte est un  rongeur herbivore qui se nourrit pratiquement que de végétaux. Elle mesure de 50 à 70 cm de long, son poids varie de  3 à 4 kg à la sortie de l’hiver jusqu’à 8 kg avant l’entrée en hibernation. Sa fourrure est très épaisse,  de coloration grise à brune avec des nuances plus noires sur la tête.      Sa  longévité se situe entre  15 et 18 ans. La femelle met bas entre 2 et 4 marmottons en une seule portée annuelle.

Extrêmement vigilante, la marmotte est toujours sur le qui-vive et se laisse difficilement approcher.                 

 

Son excellente vue lui permet de détecter un mouvement anormal, même éloigné. Elle émet un sifflement d’alerte à l’attention de ses congénères lorsqu’elle perçoit un danger et toute la colonie se  précipite se mettre   à l’abri  vers le terrier le plus proche. C’est une proie potentielle pour l’Aigle royal.

La marmotte est très sociable, elle vit en famille principalement en petits groupes pouvant aller de 5 à 12 individus, composée d’un couple d’adultes dominants et de subordonnés issus de portées successives.

 

Elle creuse des terriers formés de longues galeries très ramifiée et utilise un terrier différent selon la saison.   Celui  d'été, sur les prairies alpines, est moins profond que celui d'hiver.

Elle hiberne pendant 6 mois, de mi octobre à mi avril. En automne lorsque que la température se fait moins clémente la marmotte prépare son hibernation.

 

Elle mange beaucoup de végétaux pour se constituer les réserves de graisse nécessaire qui lui permettront de survivre, sa  fourrure double de volume, puis entrant en léthargie elle vit au ralenti. Sa température corporelle  de 37°c en été chute aux alentours  8°c, elle se stabilise en fait à 2 ou 3 °C au-dessus de la température du terrier.

 

Son cœur ralentit aux alentours de 4 ou 5 pulsations par minute et sa consommation d'oxygène est diminuée de 30 à 40 fois. . Elle se réveille environ toutes les quatre semaines pour faire ses besoins. S'il fait moins de 3 °C sous terre, la marmotte doit se réveiller et bouger pour ne pas mourir de froid.