Le Sanglier Sus Scrofa

Le sanglier est un mammifère ancêtre du porc, il appartient à la famille des Suidés et à l’ordre des Artiodactyles.

​Caractéristiques :

  • Taille : longueur de corps de 130 à 160 cm.

  • Hauteur : la hauteur au garrot du sanglier varie en moyenne de 60 à 95 cm.

  • Poids :  le mâle peut atteindre 90 kg à 2 ans, 150 kg à 3-4 ans, la femelle  plus petite  pèse en moyenne 60 à 100 kg

Vitesse : Sa vitesse au trot est d’environ 36km/h (10m/s) mais il peut sprinter jusqu'à 70 km/h.

La femelle s’appelle la laie, son petit est le marcassin. Le nom du  mâle change selon son âge:

  • ragot à 2 ans,

  • tiers ans à 3 ans,

  • quartanier à 4 ans,

  • solitaire à partir de 5 ans


Le sanglier possède un corps trapu et une tête volumineuse prolongée d’un groin très allongé appelé butoir.  Ses canines sont très développées, les supérieures s’appellent les grès et les inférieures les défenses.   Ses défenses poussent tout au long de la vie de sa vie. Les plus beaux trophées proviennent des mâles les plus âgés. En ouvrant et fermant sa gueule il aiguise ses défenses sur les grès ce qui à pour résultat de les tenir  acérées en permanence.


Les sangliers vivent beaucoup en hardes : ils sont grégaires. Il peut coloniser tous les milieux: des dunes du littoral jusqu'aux limites des alpages, dans les zones marécageuses ou la garrigue, dès lors que la végétation est suffisante pour le cacher.
Demeurant dans son gîte pendant la journée, il sort au coucher du soleil pour parcourir son territoire ou il peut effectuer  30 à 40 km pendant la nuit.

 

Deux caractéristiques du comportement habituel du sanglier sont à mentionner : il se roule dans un trou de boue, une souille, pour se gratter et se débarrasser de parasites, d’une part, et d’autre part, il s’installe dans une bauge pour dormir, généralement il s’agit d’un endroit sec caché dans des fourrés.

Son régime omnivore lui permet de s'adapter à tous les milieux. Il consomme de préférence les fruits forestiers (glands, faines, châtaignes). Il apprécie les blés et maïs, le raisin, les racines et les vers de terre mais aussi des petits animaux (petits rongeurs, charognes, petits invertébrés, insectes, cadavres de mammifères).
 

La reproduction commence par le rut qui dure de l’automne jusqu’en janvier, donnant parfois lieu à des combats violents entre mâle., c’est la laie meneuse, en étant en chaleur la première, qui au sein de la compagnie déclenche les chaleurs chez les autres femelles du groupe.

La gestation dure généralement 3 mois, 3 semaines et 3 jours (115 jours).

Dans la majeure partie des cas   la mise-bas survient de mars et mai.  Une laie met bas dans un chaudron, c’est-à-dire un nid construit par elle. La portée comprend généralement de 6 à 8 petits. Environ 7 jours après leur naissance  les marcassins emboîtent le pas de leur mère pour rejoindre la compagnie.

 
La  livrée rayée du marcassin se mue au cours du 3ème mois, et dès que le jeune atteint l’âge de 4 mois il devient bête  rousse. L’émancipation a lieu vers  6 mois. Les jeunes femelles restent dans le groupe avec leur mère.

 

À un an, il fonce et devient "bête noire" ou "bête de compagnie". L’année suivante, les défenses sortent de la gueule du mâle il est alors appelé "ragot". Il quitte la compagnie puis devient successivement "tiers-an", "quartanier". Un vieux mâle qui vit seul est dit "solitaire".

Le sanglier est  le gibier le plus intelligent que l'on puisse trouver en Europe, vaillant et rusé son odorat très performant  permet lui permet  de repérer ennemis à plus de 100 m de distance. il est  très prisé des chasseurs.

Sa chasse se justifie d' une part, en grande partie par la régulation de sa population, et d'autre part la nécessité de maintenir dans les limites du raisonnable  les dégâts qu'il occasionne aux cultures.

​​